Category: Actualités

business
mars 20th, 2018 by La Rédaction

Le spécialiste de la détection et de la vente de leads IT qualifiés pour les éditeurs de progiciels, intégrateurs et SSII, annonce une très bonne année 2017 et une nette croissance de son chiffre d’affaires. Cette accélération s’explique par l’évolution de son offre de services notamment sur son pôle comparateur.

La croissance a en effet été portée par un changement de stratégie du groupe qui a notamment  fait évoluer son positionnement pour se transformer en véritable guichet marketing unique, offrant à ses clients un accès à des opportunités commerciales à forte valeur ajoutée et une accélération de leurs ventes. En complément, la société a considérablement amélioré son offre de comparaison qui s’est enrichie de nouveaux services avec par exemple l’intégration du comparateur Bsoco racheté fin 2017.

En 2018, le groupe compte maintenir le cap grâce notamment au lancement de nouveaux services comme Leadsoft, une solution dédiée au traitement et au suivi des leads. Cette application permet de gérer un centre d’appels, la détection de projets, l’intégration des leads provenant de campagnes digitales et d’autres événements (réseaux sociaux, e-mailing, salons/évènements, référencement naturel/SEO, campagnes Adwords, etc.).

Cette année sera aussi importante en matière de recrutement pour Leadeo qui souhaite s’entourer de nouveaux experts.

« Le groupe Leadeo a réussi à mener à bien sa stratégie de diversification pour se développer en agence entièrement dédiée à la détection de projets et de leads IT, explique Laurent EHRHART, Directeur associé de Leadeo. Nous avons reçu un accueil enthousiaste de la part de nos différents clients qui nous ont renouvelé leur confiance pour accéder à de nouveaux contrats. Nous pensons réaliser une nouvelle croissance à deux chiffres en 2018 et nous trouvons dans un cercle vertueux conjuguant récurrence de revenu et nouveaux contrats. »

Posted in Actualités

mars 26th, 2017 by La Rédaction

sharp

C’est une véritable épidémie de négativité qui touche les professionnels en France : près de deux tiers d’entre eux ont une mauvaise opinion de leur cadre de travail. En cause principalement : des méthodes et des outils de travail dépassés, qui entraînent une baisse de motivation chez les collaborateurs.

L’étude, réalisée par Sharp auprès de 6 000 professionnels dans toute l’Europe, révèle que les Français décrivent leur environnement de travail comme « peu inspirant » ; parmi les termes employés pour qualifier leur bureau, on retrouve des adjectifs aussi peu flatteurs que « sombres », « oppressant » voire « toxique »… Néanmoins, 38% des personnes interrogées trouvent leur cadre de travail « calme », et seulement 10% le trouvent « ennuyeux ». Mais le pire est à venir : seulement 25% des professionnels qualifient leur environnement de travail comme « motivant ».
Parmi les raisons avancées pour expliquer cette négativité, presque un quart des Français (23%) parlent de méthodes et d’outils de travail dépassés, sources de frustration. 29% évoquent également trop de temps passé sur des tâches administratives rébarbatives, et 30% mentionnent enfin le mauvais réflexe qu’ont les collaborateurs d’avoir recours à l’email pour communiquer, plutôt que de se parler directement.

Les outils technologiques sont également considérés comme un point bloquant ou un sujet de frustration… Plus de la moitié des personnes interrogées (52%) considèrent que la technologie, au sein de leur environnement de travail, est « restrictive » et constitue un obstacle à leur créativité. Les professionnels français estiment qu’ils sont frustrés au moins trois fois par jour en moyenne à cause de technologies qui ne répondent pas à leurs besoins. Cela conduit 35% des personnes interrogées à prétendre régulièrement que les outils technologiques sont défectueux pour ne pas avoir à les utiliser, et 46% à utiliser plutôt leur propre smartphone, tablette ou autre périphérique plutôt que ceux fournis par leur employeur.

Les collaborateurs de la génération Y nés après 1982 et qui n’ont donc aucune expérience de la vie professionnelle avant Google, sont les premiers à dire qu’ils seraient bien plus motivés pour travailler si leur entreprise mettait à leur disposition des technologies plus récentes – c’est le cas de 43% d’entre eux.

« Faire en sorte que les collaborateurs soient motivés et épanouis au sein de leur environnement professionnel est indispensable afin de donner le meilleur de soi, explique Nathalie Chamblain, Directrice Marketing de Sharp Business Systems France et Europe du sud. Les outils technologiques ne facilitent la vie des professionnels que s’ils sont intuitifs et que s’ils correspondent véritablement à leurs besoins. Dans le cas contraire, ils constituent plutôt un facteur ‘démotivant’, ils ne sont pas utilisés, ou pire, ils créent de la frustration. C’est le message qu’on veut faire passer aux employeurs : les outils que vous utilisez sont-ils vraiment ceux dont vous avez besoin ? »

Avant de poursuivre : « D’ici une dizaine d’années, les collaborateurs de la génération Y représenteront la majorité des professionnels de notre pays. Et nous avons beaucoup à apprendre de leur rapport au monde professionnel tel qu’ils le perçoivent. Il est de notre devoir de leur fournir des outils technologiques susceptibles d’encourager leur créativité… »

Posted in Actualités Tagged with:

mars 23rd, 2017 by La Rédaction

sharp4

En ce début d’année 2017, Sharp lance donc la toute première solution de vidéoconférence pour ses écrans géants interactifs BIG PAD. La Collaboration Vidéo de Sharp permet d’organiser une vidéo conférence en ligne en s’appuyant sur la technologie BIG PAD. Chaque participant est en mesure de partager des informations et des annotations par l’intermédiaire de l’écran interactif. La solution permet de connecter jusqu’à 25 sites distants simultanément et est accessible depuis n’importe quel appareil : PC, tablette, smartphone, téléphone.
« La solution Sharp Video Collaboration va bien plus loin qu’un simple service de vidéoconférence, précise Christopher Parker, Senior Product Manager au sein de la division Visual Solutions chez Sharp Europe. Les fonctionnalités interactives du BIG PAD permettent de valoriser le travail d’équipe et d’encourager la créativité et le partage de nouvelles idées entre des collaborateurs qui ne sont pas dans la même pièce, parfois pas dans le même pays, voire sur le même continent ! »
« Jusqu’à présent, les solutions de vidéoconférence à la portée des PME étaient vraiment trop limitées en termes de taille, de performances et de fonctionnalités. Les entreprises devaient donc opter pour une solution aux possibilités restreintes, ou décider d’investir une somme considérable pour une solution capable de répondre à leurs besoins… Sharp Video Collaboration est vraiment unique sur le marché. »
La solution Sharp Video Collaboration est livrée avec le logiciel MondoCenter préinstallée sur un ordinateur, une caméra PTZ (pour « Pan/Tilt/Zoom ») et un haut-parleur – afin de délivrer des performances audio-vidéo de qualité. De plus, la solution est basée sur une architecture ouverte ; elle peut donc être facilement intégrée sur des réseaux déjà existants, et elle est évidemment compatible avec les périphériques de vidéoconférence des autres constructeurs.
Le BIG PAD de Sharp inclut également de nombreuses fonctionnalités, parmi lesquelles le Pen Software, qui permet d’écrire sur l’écran interactif aussi précisément que sur du papier avec l’aide d’un stylet conçu à cet effet, et la reconnaissance tactile capacitive, qui offre la même précision de reconnaissance tactile que nos écrans de smartphone.
La solution Sharp Video Collaboration développée par MondoCenter sera disponible dès le 7 février prochain.

Posted in Actualités Tagged with:

mars 22nd, 2017 by La Rédaction

sharp3

 

L’entreprise remporte sept prix « Pick », ainsi qu’un prix « Outstanding Achievement Award » distinguant une innovation remarquable.

Sharp annonce avoir remporté huit récompenses de la part de Buyers Laboratory LLC (BLI), l’autorité mondiale en matière d’équipements, de logiciels et de services d’imagerie documentaire. Parmi ces distinctions figurent six prestigieux prix « Pick » décernés à 6 multifonctions (MFP) de sa dernière gamme A3 couleur.

Les modèles MX3050NEU, MX3550NEU, MX5050NEU et MX6050NEU remportent ainsi les prix récompensant les meilleures solutions MFP A3 couleur d’entrée de gamme dans les catégories « 21 à 30 pages par minute », « 31 à 40 ppm », « 41 à 50 ppm » et « 51 à 60 ppm ».
Le MX3070NEU et le MX6070NEU sont, quant à eux, distingués comme MFP A3 couleur d’exception dans les catégories « 21 à 30 ppm » et « 51 à 60 ppm ».

En outre, Sharp obtient également le prix de l’innovation d’exception pour sa page d’administration du MFP sur le Web. « Le nouvel outil Web de Sharp est extrêmement facile à utiliser, et inclut de nombreuses fonctionnalités encore absentes chez la concurrence », déclare George Mikolay, rédacteur en chef de BLI.

Enfin, la plateforme Cloud Portal Office de Sharp est, elle aussi, récompensée en tant que Service de gestion, de partage de contenu, et de collaboration d’exception.

Les prix « Pick » récompensent les meilleurs équipements en vertu des résultats obtenus dans le cadre d’évaluations rigoureuses menées pendant deux mois par BLI. De fait, il est rare qu’une même entreprise reçoive autant de distinctions pour différents produits en plus d’un prix d’innovation d’exception.

« Notre objectif est de fournir aux entreprises des périphériques d’impression fiables avec de hautes performances, tout en leur offrant la flexibilité nécessaire pour les accompagner dans leur transformation digitale, notamment leurs flux documentaires. », confie Nathalie Chamblain, Directrice marketing Europe du Sud Sharp Business Systems.

La gamme MX

La gamme couleur A3 comprend 13 MFP avec des vitesses d’impression allant de 30 à 60 ppm et dotés de nouvelles fonctionnalités pour couvrir tous les besoins client.

Le concept produit s’articule autour de 4 points forts :

La convivialité avec un confort d’utilisation sans précédent, une excellente connectivité pour une accessibilité optimisée aux documents, de nouvelles fonctionnalités permettant de dépasser la simple reproduction de documents et une approche écologique avec des MFP respectueux de l’environnement.

Deux gammes segmentent l’offre SHARP : la gamme MXxx50NEU pour répondre aux besoins essentiels ainsi que la gamme MXxx60/70 pour répondre aux besoins les plus avancés.
Les MFP de la gamme essentielle, les MX3050NEU, MX3550NEU, MX5050NEU et MX6050NEU, ont ainsi reçu chacun un prix « Picks ». Tous ces modèles sont dotés d’une interface utilisateur simplifiée accessible via un simple écran tactile LCD de 10,1’’, de l’impression suivie permettant la libération d’un travail sur le MFP le plus proche de l’utilisateur, de la possibilité de prévisualiser ses documents stockés sur une clé USB, de créer plusieurs fichiers à partir d’une seule numérisation, tout cela en toute simplicité.

Tous les produits de la gamme sont également évolutifs dans leur conception et dans le temps, en fonction des besoins des clients. Leurs fonctionnalités optionnelles incluent notamment des solutions de finition, l’impression directe des fichiers Microsoft Office® et la technologie Open System Architecture (OSA) de Sharp.

De leur côté, les modèles de la gamme avancée, les MX3070NEU et MX6070NEU, disposent de fonctionnalités abouties, telles que la numérisation des fichiers Microsoft Office®, la compression des pdf et l’accès direct aux solutions Cloud depuis l’écran tactile. Il est aussi possible d’imprimer depuis des tablettes et smartphones grâce à la compatibilité avec la majorité des standards de l’impression mobile. Leur détecteur de mouvements offre également des délais de sortie de veille très courts permettant une disponibilité immédiate. À 60 ppm, le MX6070NEU peut traiter les tâches d’impression, de copie et de numérisation les plus importantes avec rapidité et efficacité.

En résumé, les fonctionnalités de nos MFP A3 couleur permettent aux entreprises d’être plus efficaces et aux collaborateurs d’être plus réactifs et productifs.

Le service Cloud Portal Office

Cloud Portal Office (CPO) est le service cloud de stockage, de collaboration et de gestion de flux documentaires de Sharp. Disponible sous forme d’offre SaaS, il permet d’accéder, de mettre en ligne, de télécharger, de partager, de gérer et d’imprimer des fichiers depuis n’importe quel PC, appareil mobile, MFP Sharp ou tableau interactif Sharp BIG PAD.

Cette offre constitue une solution simple et pratique pour permettre aux employés d’accéder et de partager du contenu à un coût faible sans compromettre leur sécurité. Elle est idéale pour les PME souhaitant adapter leurs outils aux nouvelles méthodes de travail de leurs collaborateurs grâce à la mise en place de solutions flexibles, sûres, simples à mettre en œuvre et à coût optimisé.

Posted in Actualités Tagged with:

décembre 21st, 2016 by La Rédaction

Hissé en moins de trois ans parmi les leaders de son marché, upela.com est un comparateur de transport express permettant aux entreprises et aux particuliers d’envoyer des colis en France et à l’international. Avec ses 20 000 clients professionnels, Upela analyse partout dans le monde les offres des leaders de la livraison express tels que : DHL, UPS, Fedex, TNT, Colissimo, Chronopost et DPD.

Upela lance un nouveau connecteur e-commerce

Celui-ci met en relation les vendeurs et les acheteurs de marketplaces comptant parmi les plus réputées (Best Buy, Darty, MisterGoodDeal ou encore Boulanger) pour une livraison facilitée.

Le but est d’améliorer les conditions de livraison sur les marketplaces en proposant désormais un connecteur e-commerce Plug&Play associé à la solution Mirakl. Cette dernière facilite l’accès à quelques-unes des plus grandes places de marché françaises et internationales telles que Carrefour, les Galeries Lafayette, Darty, MisterGoodDeal, Menlook, Boulanger, MedicAnimal, Coolshop, Best Buy (Canada). Les e-commerçants sont ainsi en mesure de proposer, sur ces plateformes, des modes d’expédition à la fois plus rapides et moins chers à leurs clients. Ils gagnent ainsi en compétitivité et peuvent satisfaire des internautes toujours plus exigeants sur les options de livraison.

 

Posted in Actualités

novembre 29th, 2016 by La Rédaction

La société Sharp, qui développe des solutions de gestion et de visualisation documentaire, a pris des mesures fortes afin de réduire la consommation d’énergie et l’impact sur l’environnement de ses produits. Voici comment…

L’esprit d’initiative au service de la préservation de l’environnement.

Sharp est depuis de nombreuses années à la pointe de la technologie, en termes d’innovation et de design. Depuis de nombreuses années, la société met également toute son expertise au service de l’environnement, en réduisant drastiquement la consommation d’énergie de ses systèmes d’impression et de ses écrans.

Sharp est notamment membre d’EuroVAPrint, une initiative d’autorégulation qui vise à réduire l’impact environnemental des outils technologiques – d’une part en repensant la conception même des produits, et d’autre part en fournissant aux consommateurs le plus d’informations possible depuis l’acte d’achat jusqu’à l’utilisation quotidienne des systèmes multifonctions. Sharp et EuroVAPrint ont réalisé des progrès remarquables en termes de réduction de la consommation d’énergie dans toute l’Europe : entre 2011 et 2014, les produits ciblés ont enregistré une baisse de leur consommation d’énergie de l’ordre de 30%.

Les détails de l’engagement de Sharp.

L’accord, approuvé par la Commission Européenne, contraint les constructeurs à satisfaire un certain nombre de critères en termes de conception et d’informations, concernant la consommation d’énergie, la « recyclabilité », et la compatibilité des cartouches d’encre.

Les constructeurs se sont ainsi engagés à intégrer la réduction de la consommation d’énergie au cahier des charges des nouveaux systèmes d’impression développés, et à n’utiliser que des matériaux faciles à recycler pour leur conception. Ils ont également accepté d’encourager l’impression recto-verso automatique et l’impression multipages (ou « n-up printing », l’impression de plusieurs pages sur la même feuille) afin de permettre au consommateur final d’économiser du papier.

Enfin, l’accord prévoit de mettre à disposition des consommateurs une source importante d’informations, afin de responsabiliser les utilisateurs et d’encourager la réduction de la consommation d’énergie au bureau ou à la maison.

De nombreux autres constructeurs ont souscrit à l’initiative EuroVAPrint, telles que Brother, Canon, Epson, Dll HP, Konica Minolta, Kyocera, Lexmark, OKI, Panasonic, Ricoh, Samsung, Toshiba et Xerox.

Posted in Actualités

novembre 29th, 2016 by La Rédaction

Du 15 au 18 septembre 2016, se tenait à Évian-les-Bains (Haute-Savoie) le cinquième et dernier Majeur du Grand Chelem de la saison de golf féminin. Les meilleures joueuses du monde étaient donc rassemblées pour ce tournoi de premier plan, lequel mettait cette année à disposition des golfeuses et des spectateurs de multiples technologies numériques. Grâce à ses partenaires, parmi lesquels Sharp Business Systems France, l’Evian Championship est en effet devenu un « tournoi connecté » : il disposait ainsi de sa propre application, s’est montré très présent sur les réseaux sociaux, et présentait sur site de nombreuses animations high-tech à la fois ludiques et immersives. À quoi ça ressemble, un tournoi de golf entré de plain-pied dans l’ère du numérique ?

Des écrans géants tactiles pour exploiter au mieux les images et vidéos

Des golfeuses au cœur d’un événement de grande ampleur et hyper connecté : l’Evian Championship aura permis de bousculer les clichés et contribué à donner de ce sport une image profondément moderne. Le golf, en tant que sport extrêmement technique, tout en subtilité et en stratégies d’approche, a énormément à gagner de l’utilisation des images, de la vidéo et de la data visualisation, permettant d’analyser les gestes et les statistiques détaillées.

À l’occasion de l’Evian Championship, de nombreuses technologies avaient été déployées pour favoriser l’immersion des spectateurs et leur offrir une vue d’ensemble inédite sur l’ensemble de la compétition (caméras 360°, ralentis en slowmotion, affichage des statistiques actualisées en temps réel, etc.). Pour exploiter au mieux ces images, Sharp Business Systems France, fournisseur officiel de l’événement, avait équipé le site d’écrans de dernière génération, et installé dans plusieurs espaces privatifs des écrans géants tactiles « BIG PAD » diffusant les flux vidéo du tournoi. Les utilisateurs pouvaient alors se repasser des séquences, afficher des statistiques, suivre la compétition sous tous les angles, et finalement profiter à fond de l’événement. C’est grâce à une telle exploitation des images que la technologie prend tout son sens, lorsqu’elle ouvre le champ des possibles et permet à chacun de personnaliser son expérience… Des consultants sportifs ont même pu parfaire leurs analyses grâce au BIG PAD, dont les fonctionnalités (replay, ralenti, zoom) apportent une réelle valeur ajoutée aux images qu’il retransmet.

La gazette officielle du tournoi

Les outils numériques ayant pour vocation de servir et de faciliter la communication, les organisateurs de l’Evian Championship ont souhaité éditer et imprimer sur place la gazette officielle du tournoi. Rassemblant informations pratiques et horaires, tirée à plus de 25 000 exemplaires sur toute la durée de la compétition, elle pouvait ainsi être aussitôt distribuée aux spectateurs présents sur place.

Pour mener à bien cette tâche d’envergure, l’Evian Championship a pu compter sur les technologies de Sharp et notamment sur un système d’impression Polaris Office MX7040EU, livré clé en main avec recharges d’encre. Sharp Business Systems France a en outre mis à disposition du personnel pour l’installation, l’impression et la maintenance de la machine. « Les écrans digitaux et le système d’impression que nous avons déployés à l’occasion de l’Evian Championship sont sans nul doute le meilleur exemple de ce que la technologie peut apporter à un tel événement : les outils numériques sont au service du contenu, et Sharp Business Systems France s’ingénie à mettre en valeur ce contenu et à faciliter son partage et sa diffusion », explique Nathalie Chamblain, Directrice Marketing Sharp Business Systems Europe du Sud.

Expériences connectées

Le digital était omniprésent sur le site de l’Evian Championship, qui n’aura pas usurpé son appellation de « tournoi 100% connecté ». En plus de favoriser les interactions entre les sportives et le public, et de participer à la diffusion d’images à forte valeur ajoutée, les outils numériques ont été mis à contribution pour offrir aux spectateurs présents sur place des animations ludiques et autres expériences interactives.

Sharp Business Systems France offrait ainsi la possibilité à chacun d’imprimer sa propre carte postale sur place et de l’envoyer depuis le site. Des écrans Sharp, disposés dans le club house de l’Evian Resort Golf Club, ouvert au public, permettaient de personnaliser une image et de la retravailler, avant de l’imprimer depuis un système d’impression couleur Sharp de dernière génération. Une expérience « digital-to-print » qui a attiré de nombreux curieux et rencontré un beau succès, en associant un contenu original et une interactivité unique.

« Dans le cadre de cet événement, nous avons tout mis en œuvre pour offrir aux spectateurs une expérience immersive inédite et faire en sorte que nos outils numériques apportent une réelle valeur ajoutée, ajoute Nathalie Chamblain. Nous sommes particulièrement fiers d’avoir participé à faire de l’Evian Championship une vraie expérience numérique, et d’avoir mis notre technologie au service de tous. »

Posted in Actualités

novembre 29th, 2016 by La Rédaction

Sharp, marque spécialisée dans la fabrication d’écrans et de solutions de gestion et de visualisation documentaire, se penche sur l’évolution des méthodes de travail collaboratif et sur la place qu’occupent désormais les nouvelles technologies dans ces réunions appelant à la créativité et à la productivité de chacun…

La difficulté de partager des informations avec toutes les parties prenantes d’un projet

Le marché des outils de travail collaboratifs (tableaux blancs interactifs, stylos intelligents, logiciels de partage d’informations, etc.) s’est très largement développé au cours de ces dernières années, autour d’un objectif partagé par la plupart des entreprises : proposer des solutions capables d’augmenter la productivité et d’encourager la créativité lors des réunions de travail. Comment capter toutes les informations et idées émises au cours d’une séance collaborative, et s’assurer qu’elles soient ensuite transmises aux bons interlocuteurs ?

« Jusqu’à aujourd’hui, cela revenait surtout à demander à une personne de rester dans la salle de réunion lorsque cette dernière est terminée, afin de retranscrire électroniquement toutes les notes qui ont été écrites sur le tableau, puis de les partager avec les bonnes personnes, détaille Andreas Biss, Business Development Manager au sein de la division Visual Solutions, chez Sharp. Depuis quelques années, les smartphones permettent de prendre une photo du tableau et de la diffuser ensuite, mais le principe est le même. Cependant, il était impossible de reproduire, via quelques notes ou une photo, la dynamique d’une réunion, de traduire la façon dont les idées ont été formulées puis nuancées, et on n’était jamais à l’abri de fautes de frappe ou d’orthographe. Une autre difficulté majeure à surmonter était la distance géographique : si vous souhaitez faire une présentation à toutes les parties prenantes d’un projet de grande envergure, parfois situées à l’étranger, il n’y a pas d’autre moyen que de prendre l’avion pour se rassembler. »

« Nous avions un écran géant dans une salle de réunion, qui ressemblait à un tableau interactif et qui était couvert de traces de doigt… »

Fort heureusement, les progrès considérables réalisés dans le secteur des nouvelles technologies ont permis de dépasser ces obstacles au fil des années. Aujourd’hui, les écrans interactifs BIG PAD de Sharp permettent d’organiser des réunions interactives avec des intervenants situés partout à travers le monde, et qui peuvent se connecter depuis n’importe quel périphérique (ordinateur, tablette, smartphone) afin de partager des informations, qui sont sauvegardées et qui peuvent être réutilisées ou transférées ultérieurement.

« Nous sommes entrées dans une nouvelle ère d’interactivité depuis l’avènement du BYOD, explique Michael Bailly, Product Development and Marketing Director au sein de la division Visual Solutions de Sharp Europe. Désormais, tous les périphériques peuvent interagir entre eux, à chaque instant ; c’est désormais la norme. Avant même de savoir lire, mes enfants étaient capables d’interagir et de partager des contenus avec la télévision connectée depuis une tablette. »

Des avancées technologiques et une évolution des mentalités qui produisent leurs effets jusque dans le secteur professionnel : le dernier BIG PAD commercialisé par Sharp, le PN-80TC3, est doté de 10 points de contact – qui permettent donc de travailler en simultané sur le même écran géant – et autorise en outre les intervenants à se connecter depuis leur propre périphérique, depuis lequel ils pourront également interagir avec les documents partagés.

Quand les écrans et moniteurs ont fait leur apparition dans les salles de réunion, ils n’avaient qu’un seul rôle à jouer : projeter les informations rapidement et efficacement. Mais le paysage technologique a considérablement évolué, en même temps que les exigences des professionnels – et de tout un chacun – qui n’envisagent même plus, aujourd’hui, d’avoir recours à des outils non connectés.
« Je me souviens que chez un de mes précédents employeurs, nous avions un écran géant dans une salle de réunion qui était couvert de traces de doigt, retrace Michael Bailly. Au début je ne comprenais pas pourquoi, et puis j’ai réalisé que tout le monde pensait qu’il s’agissait d’un tableau interactif, et essayait de s’en servir. Depuis que les écrans tactiles de nos smartphones sont devenus la norme, les gens s’attendant désormais à retrouver cette fonctionnalité un peu partout. »

« Une personne postée en Allemagne peut lire ce qu’une autre personne en Espagne est en train d’écrire sur son BIG PAD »

Sur un écran BIG PAD, il est possible d’écrire, de dessiner et de modifier n’importe quoi, avec le doigt ou avec un stylet, exactement comme sur un tableau blanc ; et tout ce qui est tracé peut-être sauvegardé et partagé très facilement. Et bien sûr, cette collaboration et ce partage des idées ne sont pas limités à la salle de réunion.

« Le BIG PAD ne permet pas seulement une interaction avec les périphériques situés dans la même pièce, ajoute Michael Bailly. Une personne postée en Allemagne peut tout à fait lire ce qu’une autre personne, résidant en Espagne, est en train d’écrire sur son BIG PAD. » Depuis sa première commercialisation, il y a environ 5 ans, le BIG PAD est devenu l’une des références sur le marché des « écrans blancs interactifs » (« interactive whiteboard »), facilitant les prises de décisions et développant la créativité sans jamais nuire à la fluidité du partage des idées ou à la dynamique d’une réunion. Fort de ce succès, Sharp lance actuellement la dixième version de son BIG PAD. Comme ses prédécesseurs, ce nouveau modèle transformera un peu plus les réunions et groupes de travail, d’une façon plus productive et créative qu’on aurait pu seulement l’imaginer il y a une vingtaine d’années. Quelle sera la prochaine étape ?

Posted in Actualités

septembre 30th, 2016 by La Rédaction

La technologie d’installation leader pour Microsoft Windows® prend désormais en charge l’outil Microsoft Desktop Bridge, ainsi que les packages d’applications universelles et Windows Server.

Flexera Software, premier fournisseur mondial de solutions de nouvelle génération pour la gestion des licences, de la conformité, de la sécurité et de l’installation de logiciels pour les éditeurs et les entreprises, annonce la dernière version d’InstallShield®. Ce produit fait figure de référence pour les équipes de développement créant des packages d’installation pour postes de travail, serveurs et plateformes cloud Windows.Comme expliqué à l’occasion de l’événement Microsoft Build 2016, InstallShield 2016 facilite l’utilisation du convertisseur Microsoft Desktop Bridge (ancien Project Centennial) et la création de packages Windows Server Apps (WSA) grâce des tests de compatibilité automatiques et à des capacités de création de builds en continu.

« La mise à jour anniversaire de Windows 10 inclut l’outil Desktop Bridge. Celui-ci permet de convertir les applications et jeux pour postes de travail existants, et d’utiliser le nouveau format de packages d’applications de Windows. Les applications ainsi converties s’installent, se désinstallent et se mettent à jour plus efficacement. Elles peuvent également bénéficier de fonctionnalités offertes par la Plateforme Windows universelle (ex. : Vignettes dynamiques, Cortana et autres notifications en push) », déclare Kevin Gallo, vice-président de la plateforme destinée aux développeurs Windows chez Microsoft. « Nous sommes ravis que les développeurs puissent désormais utiliser InstallShield 2016 pour publier leurs applications et jeux existants sur le Windows Store, ou changer leurs modes de distribution existants et accéder aux fonctionnalités de la plateforme. »

Les nouvelles fonctionnalités :

• Tests de compatibilité des applications avec la plateforme universelle et les packages WSA
Analyse un projet InstallShield en quelques secondes, et économise des heures d’examen en identifiant automatiquement les éventuels problèmes de compatibilité de l’application avec l’outil Desktop Bridge ou le format WSA.

• Création de packages d’applications universelles à partir de projets MSI
Prépare les applications pour le Windows Store et simplifie l’installation de logiciels sur Windows 10 en créant des packages d’applications destinés à la plateforme Windows universelle (UWP) à partir de projets InstallShield existants. Avec la prise en charge des packages Windows Installer et UWP, l’ensemble des scénarios de déploiement sont pris en charge.

• Génération de packages d’applications universelles à partir de projets MSI
Prépare les applications pour leurs déploiements sur Nano Server et Windows Server 2016 en créant des packages WSA à partir de projets InstallShield existants, tout en permettant leur installation sur Windows Server 2008 et Windows Server 2012. L’ensemble des contextes sont pris en charge en toute simplicité grâce à la création simultanée de packages WSA et Windows Installer.

• Combinaison de plusieurs packages d’applications universelles en un seul
Les programmes d’installation sont développés dans des modules pour simplifier leur déploiement et leur maintenance. Lors de la création des builds, leurs composantes et dépendances sont ensuite fusionnées en un seul package d’applications universelles pouvant être publié sur le Windows Store. Pour leur distribution en dehors de cette boutique, InstallShield 2016 regroupe les packages d’applications UWP et autres dépendances avec un programme d’installation Suite/Advanced UI.

• Mapping des relations des tables MSI
Permet aux développeurs découvrir les relations de tables MSI. Ils peuvent ainsi y apporter des modifications et résoudre les problèmes avec davantage de précision. Ils ont également la possibilité de voir rapidement comment leurs changements affecteront le programme d’installation, afin de limiter les effets indésirables des modifications manuelles de ces tables.

• Personnalisation des vignettes Windows 10
Augmente l’impact visuel des applications pour postes de travail Windows Installer et universelles sur l’écran de démarrage de Windows 10 à l’aide de vignettes dynamiques favorisant l’engagement des utilisateurs.

« Pour prendre en charge les nouvelles technologies destinées à Windows 10 et Windows Server tout en continuant d’assurer le support de Windows 7 et 8 avec des packages d’installation MSI, les éditeurs ont besoin d’une solution flexible », déclare Maureen Polte, vice-présidente chargée de la gestion des produits chez Flexera Software. « En travaillant en parallèle avec Microsoft, nous simplifions la transition à partir de projets de packages MSI InstallShield, et favorisons la création de packages destinés à la plateforme universelle et à Windows Server. Notre produit est le seul à permettre aux développeurs de tester la compatibilité de leurs applications avec l’outil Desktop Bridge et le format de packages WSA. Ils économisent ainsi d’innombrables heures d’effort et d’examen de leurs solutions. »

Posted in Actualités

septembre 30th, 2016 by La Rédaction

Les professionnels qui souhaitent faire l’acquisition d’un écran destiné à un affichage dynamique dans un espace public, ou pour un usage plus conventionnel dans les salles de réunion, hésitent généralement entre les téléviseurs « grand public » et les moniteurs spécifiquement dédiés à l’affichage professionnel. Les téléviseurs proposent une qualité d’image supérieure, et s’avèrent généralement moins coûteux à court terme. Alors pourquoi investir dans un écran professionnel ? Voici quelques éléments de réponse.

1. Les téléviseurs grand public ont été spécifiquement pensés pour le cadre privé et pour un usage domestique. Aussi satisfaisants que soient leur design général et leur qualité d’image, ils n’ont pas été conçus pour autre chose qu’une consommation quotidienne de quelques heures, ni pour résister à davantage qu’une température de fonctionnement normale.
Les écrans professionnels, quant à eux, ont été spécifiquement conçus pour une utilisation prolongée et pour répondre aux plus hauts critères de résistance. Le châssis, l’écran et tous les autres composants ne craignent ni la chaleur, ni les vibrations engendrées par des heures d’utilisation prolongée. Et cela même dans le cadre d’une utilisation 24h/24, comme c’est aujourd’hui le cas dans certains lieux publics.

2. Dans un environnement professionnel, on peut être tenté de placer son écran LCD en format portrait, pour créer un impact visuel plus important ou pour diffuser des contenus qui nécessitent d’être affichés en ce sens. Or les téléviseurs grand public ont été uniquement pensés pour une utilisation en mode paysage.
Les écrans professionnels sont au contraire conçus pour être utilisés indifféremment en mode paysage ou portrait ; ils sont compatibles avec une très large gamme d’ordinateurs et de connectiques, et peuvent diffuser de très nombreux formats vidéo, afin d’offrir la solution audiovisuelle la plus complète possible.

3. Sans doute l’ignoriez-vous, mais la luminosité des écrans professionnels est généralement bien plus élevée, afin de convenir à diverses situations et conditions de lumière au sein de tous les espaces publics. Les écrans professionnels sont en outre dotés de filtres antiréfléchissants, alors que la finition brillante des téléviseurs grand public, censée offrir une qualité d’image et un contraste supérieur et, réfléchira les nombreuses sources de lumière propres aux espaces publics.
En somme, il est possible d’utiliser un écran professionnel n’importe où, quels que soient les conditions de luminosité et l’angle sous lequel on le regarde.

4. La façon d’envoyer et de partager des données est bien entendu un autre critère clé auquel on ne pense pas forcément au moment d’investir dans un écran destiné à un usage professionnel. Par exemple, la plupart des téléviseurs que l’on on trouve dans le commerce ne sont pas compatibles avec les interfaces réseaux et RS232. Le principal intérêt d’un écran qu’on installe dans une salle de réunion ou un hall devrait pourtant être sa connectivité.
Les commandes réseaux ou RS232 permettent à l’utilisateur de bénéficier d’une foule de fonctionnalités, pour une utilisation plus intuitive même à distance, et un plus grand confort à l’usage dans un cadre professionnel.

5. Les téléviseurs grand public sont conçus pour s’interfacer avec des périphériques destinés à un usage domestique, tels que les « box » proposées par les fournisseurs d’accès à internet, les services de streaming divers et les systèmes audio d’ores et déjà en place. Mais ces téléviseurs peuvent-ils répondre aux exigences d’un environnement professionnel ? Ce n’est bien sûr pas le cas.
Les écrans professionnels embarquent quant à eux de multiples fonctionnalités, telles que la programmation de la mise sous tension, le paramétrage de la balance des couleurs, un mode « mur d’image », une LED frontale et une fonction verrouillage.

6. Il est souvent une faux de croire qu’il est plus économique d’opter pour un téléviseur grand public. Notamment parce que la garantie de l’écran ne couvrira pas l’utilisation propre au cadre professionnel ou dans un espace public. Il faut donc prendre en compte d’éventuelles réparations, sans compter que ce délai d’indisponibilité pourra allègrement dépasser la douzaine de jours, sans aucun prêt de matériel similaire en attendant.

Il paraît plus sage de se tourner vers un écran professionnel, qui dispose d’une garantie standard couvrant tous les usages possibles étendue sur 3 ans, et qui permet de bénéficier d’un matériel en prêt pendant toute la durée d’éventuelles réparations.

Posted in Actualités